Santé alimentation
Alimentation et santé Articles

Santé : L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE par le Dr Yves Laraque

Les causes de l’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle est définie par une pression artérielle supérieure à 140 mmHg pour la maxima et/ou supérieure à 90 mmHg pour la minima.

La recherche d’une HTA secondaire par des examens biologiques ou d’imagerie spécifiques, ne sera envisagée que :

–  si l’examen clinique ou les examens systématiques recommandés apportent une orientation étiologique,

–  en cas d’HTA du sujet jeune,

–  en cas d’association HTA + chute basse du potassium

–  en cas d’HTA d’emblée sévère (PAS > 180 ou PAD > 110 mmHg),

Dans l’immense majorité des cas, l’origine de l’hypertension artérielle reste inconnue. On parle alors d’hypertension artérielle essentielle et les causes rénales sont les plus fréquentes. Il faut alors envisager de multiples facteurs modifiables liés au mode de vie et à l’environnement :

CAUSES TRÈS FRÉQUENTES :

L’obésité  définie par l’index de masse corporelle  supérieur à 30 kg/m2 et par le périmètre abdominal supérieur à 102 cm chez l’homme, 88 cm chez la femme

Le syndrome d’apnées du sommeil.

La consommation excessive d’alcool (plus de 3 verres de vin par jour chez l’homme et 2 verres par jour chez la femme).

Puis l’excès de sel, la sédentarité, le tabagisme, le diabète, l’excès de cholestérol, et l’alimentation déséquilibrée de manière générale.

 Il faut donc noter qu’il est possible d’agir sur ces facteurs pour prévenir et réduire l’hypertension.

 Cependant il ne faut pas paniquer sans certitude.

La technique de mesure correcte de la tension artérielle a été largement décrite, mais pas toujours bien appliquée. Parmi les problèmes les plus fréquemment observés, figurent la bonne position du patient et la taille de la manchette. Il est également important de prendre la pression à plusieurs reprises lors de la visite

Dans une étude portant sur 292 patients sans traitement antihypertenseur se présentant au cabinet, 21% présentaient un effet dit de la «blouse blanche» – hypertension au cabinet, mais tension normale à la maison. Ce diagnostic est facilement écarté par des auto-mesures en ambulatoire ou par un holter tensionnel ambulatoire de 24 heures.

AU RANG DES CAUSES NUTRITIONNELLES : il ne faut pas oublier non plus la réglisse. Elle contient une substance ayant des effets proches de l’aldostérone et dont la consommation abusive peut entraîner de véritables hypertensions.

LE TRAITEMENT DE L’HTA passe par les mesures diététiques, les médicaments et la chirurgie, Mais des médicaments peuvent aussi contribuer à augmenter la pression artérielle. C’est le cas de la pilule contraceptive. D’autres produits sont parfois responsables : les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les vasoconstricteurs nasaux, utilisés pour une rhinite chronique ou une migraine.

Enfin, la grossesse peut déclencher ou aggraver une hypertension artérielle. Cela justifie une surveillance régulière de la pression artérielle pour éviter la pré-éclampsie, qui peut avoir des conséquences graves sur le fœtus.

LES CONSEILS ALIMENTAIRES :

 Quand on est hypertendu, et même si l’on est bien soigné par des médicaments, la place de l’alimentation reste essentielle. Voici les aliments qu’il faut privilégier pour continuer à lutter contre l’hypertension. 

 Mangez moins gras et faites le bon choix des graisses

  1. Réduisez la consommation de sucre
  2. Modérez la consommation de sel
  3. Favorisez les aliments contenant de bons minéraux
  4. Consommez davantage de fibres
  5. Ayez une alimentation variée

 Les graisses d’origine animale ont une part de responsabilité dans l’oblitération et le durcissement des artères, l’hypertension accentuant en outre la pénétration des graisses dans la paroi artérielle. 

Surveiller les graisses à risque (beurre, crème fraîche à 30 %, viandes grasses (rouge, charcuteries, fromages secs, certaines graisses de friture) ;

Utiliser des huiles végétales qui ont un effet bénéfique sur la pression artérielle. Pour l’assaisonnement : l’huile d’olive, de colza, de noix. Pour la cuisine : de tournesol, huile mélangée, en les variant.

 Consommer des poissons  au moins deux fois par semaine, sans craindre les poissons gras : harengs, maquereau, saumon, thon (bonnes graisses).

Réduisez la consommation de sucre :

Un taux sanguin trop élevé en sucre (hyperglycémie) peut aggraver l’hypertension artérielle. Le sucre et les produits sucrés doivent être consommés avec modération, jamais à jeun. 

En revanche, les sucres de saveur non sucrée (céréales, pâtes, pommes de terre, riz, légumes secs) doivent être consommés mais  2 fois par semaine et éviter de les associer avec les lipido – protéines.

 LES FRUITS SONT À CONSOMMER À 17 HEURES

Modérez la consommation de SEL : Il existe des astuces : par exemple, simplement en ne resalant pas systématiquement vos plats, après une cuisson normalement salée et en ne posant pas de salière sur la table. Ou bien en remplaçant le sel par des épices (curry, thym, curcuma, etc.). 

Favorisez les aliments contenant de bons minéraux :

Potassium : légumes secs, comme les haricots blancs et les lentilles, fruits et légumes frais, poisson, viande ;

Calcium  : produits laitiers, eaux minérales riches en calcium. Eviter celles qui sont trop salées (riches en sodium) ;

Magnésium : produits végétaux (céréales, fruits et légumes), fruits secs, légumes secs, eaux minérales riches en magnésium. 

Consommez davantage de fibres :

Par exemple 200 grammes de pain semi-complet, 250 grammes de légumes verts et 250 grammes de fruits assurent les quelques 30 grammes de fibres quotidiennes actuellement recommandées. 

Ayez une alimentation variée

Elle seule permet d’assurer un bon apport en micro-nutriments (en particulier le zinc, le cuivre, le fer) intervenant dans la régulation de la tension artérielle et en vitamines (en particulier la vitamine C, présente dans les végétaux frais, qui a un impact favorable chez l’hypertendu).

NB : Évitez certaines associations  et privilégiez les exemples de menus dans mon livre « À table etc.».

 Docteur YVES LARAQUE.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *